客服:
技术:
QQ:
地址:
邮箱:

贝斯特奢华老虎

法国《世界报》:QQ
法国《世界报》:QQ,中国因特网的新怪物 在中国,互联网领域往往忽视知识产权.中国在这个领域最有名的公司,是搜索引擎百度,这是一个事实,它以方便非法下载音乐而著名.
但我们还可以“冲浪”仅次于百度的第二大访问量的QQ.com,来理解一个公司如何在中国的电子商务界赚钱盈利.这是腾讯控股公司领导的,香港联合交易所最有价值的明星之一.该公司利用世界上最大的在线社区来赚取利润.

然而,把模型建立在他们大量的可见篇章上,谷歌和易趣进军了因巨大潜力而让人觊觎的中国市场.他们不愿考虑,或者说是刻意忽略中国在电子商务方面的缺乏经 验以及缺少一个可信赖的网上支付系统.腾讯,并不是试着成为一个网络广告经纪商.该集团利用它的通讯软件QQ(70%的市场份额)来发展自己,这(指QQ 巨大的市场占有额)多亏了其他的服务商都是带着西方最有名的名字.

另外,在不到25年时间就有22100万互联网用户,娱乐业在中国是一项值得严肃对待的业务.腾讯同样也对此感兴趣,并且加入了与有稳固地位的在线游戏供应商的竞争,如盛大和网易.该公司利用它的游戏模块,并且是免费的,这一点已经在吸引新顾客上显示了它的才能.

股市上也取得成功

腾讯没有再忽视公司网.克隆仿制Facebook,校内---市场的领头者---,被日本的电信公司软银支持,为了获得校内的母公司太平洋橡树 35%的股份,该公司已经支付了43000万美元(27900万欧元).腾讯成功的机会建立在一个现有的用户量还没有达到的基础上,贝斯特娱乐手机客户端,这个基础应该能使它迅 速达到关键的规模大小.

这些并没有让投资者逃离.在股市,这个证券在上涨.和中国在采用“中国特色共产主义”时震惊了世界的形象一样,腾讯明显谋求的是成为中国的Google,Facebook和skype的合体.

原文:

En chine, le secteur de l'Internet ignore souvent la propriété intellectuelle. L'entreprise chinoise la plus connue du secteur, il est vrai, est le moteur de recherche Baidu, réputé pour faciliter le téléchargement illégal de musique.

Mais on peut aussi "surfer" sur le deuxième site le plus visité après Baidu, QQ.com, pour comprendre comment une firme peut gagner de l'argent dans le e-commerce en Chine. Celui-ci est piloté par Tencent Holdings, l'une des valeurs vedettes de la Bourse de Hongkong. Pour faire des profits, cette entreprise se sert de la plus importante communauté en ligne au monde.

Or, lorsque Google et eBay se sont attaqués au marché chinois lorgnant sur son énorme potentiel, ils ont basé leur modèle sur le nombre de pages vues. Ils n'ont pas voulu prendre en compte, ou ont omis de considérer l'inexpérience des Chinois en matière d'e-commerce et l'absence d'un système de paiement en ligne digne de confiance. Tencent,贝斯特娱乐手机客户端, lui, n'a pas essayé de devenir un courtier d'annonce en ligne. Le groupe utilise son logiciel de messagerie QQ (70 % de parts de marché), pour se développer grâce... à d'autres services portant des noms occidentaux plus renommés.

Par ailleurs,贝斯特娱乐手机客户端, avec 221 millions d'utilisateurs de moins de 25 ans sur le Web, le divertissement en Chine est une affaire sérieuse. Tencent s'y intéresse aussi et est entré en concurrence avec des fournisseurs de jeux en ligne ayant pignon sur rue comme Shanda et Netease. Le groupe se sert de son modèle de jeu, gratuit, qui a fait ses preuves pour attirer de nouveaux clients.

SUCCÈS EN BOURSE AUSSI

Tencent n'ignore pas non plus les réseaux sociaux. Le clone de Facebook, Xiaonei - le leader du marché -, est soutenu par la société japonaise de télécommunications Softbank, qui a payé 430 millions de dollars (279 millions d'euros) pour acquérir 35 % de la société mère de Xiaonei, Oak Pacific. Les chances de réussite de Tencent reposent là sur une base d'utilisateurs existante sans équivalent, lui permettant de vite atteindre une taille critique.

Cela n'a pas échappé aux investisseurs. A la Bourse, le titre a flambé. Il semble qu'à l'image de la Chine qui a bouleversé le monde quand elle a adopté "le communisme à la chinoise", Tencent ambitionne visiblement de devenir tout à la fois l'agrégat chinois de Google, de Facebook et de Skype.